Jany Latimier et Gaël Archimbaud organisent la traversée à la nage Les Evens – La Baule

Le 23 juin, il y aura du spectacle sur la plage avec cette nouvelle manifestation : la traversée à la nage depuis l’île des Evens jusqu’à La Baule. L’idée a été lancée par Jany Latimier et Gaël Archimbaud, tous deux conseillers municipaux : « Nous faisons partie de la commission des sports et nous avions envie de proposer des événements. Il y a d’abord eu L’Échappée Bauloise, qui a pris sa vitesse de croisière, et il y a eu ensuite la Traversée des Evens à la nage. L’équipe municipale a validé notre projet, mais nous devions nous appuyer sur un club organisateur et c’est donc le CASCA (Club de plongée de La Baule) qui a répondu présent et qui nous soutient dans cette aventure avec le CNBPP (Cercle nautique de La Baule, Le Pouliguen et Pornichet) et le CKPCA (Club de kayak de Pornichet Côte d’Amour). » Gaël Archimbaud, qui connaît bien l’histoire de La Baule, rappelle : « C’est un événement qui s’est déjà déroulé dans les années 50, 70 et 80. On a observé un engouement dans toute la France pour ce genre de course et nous avions envie de remettre à jour cet événement. Le départ se fera des Evens et l’arrivée se fera à La Baule, et non pas l’inverse parce que, sinon, cela aurait moins d’intérêt pour le public. À partir du moment où les inscriptions ont été en ligne, nous avons atteint en trois jours les 80 participants ». En effet, le nombre d’inscriptions a été limité, car les normes de sécurité sont draconiennes : les nageurs seront acheminés sur l’île des Evens en début d’après-midi, pour un départ à 15 heures. Un pointage sera effectué sur l’île, avec la remise de deux bracelets à chacun d’entre eux et des kayakistes surveilleront la traversée. En milieu de course, un premier bracelet sera repris aux nageurs pour effectuer un comptage et il y aura un dernier pointage à l’arrivée. Il s’agit d’une traversée de 3,8 kilomètres, dont la durée est estimée entre 1 heure 15 et 1 heure 30 pour un bon nageur et 2 heures pour un nageur moyen. Il y aura un départ pour des nageurs sans palmes et un autre pour des nageurs avec palmes. Jany Latimier tient à souligner qu’il serait extrêmement dangereux d’effectuer cette traversée tout seul : « Il y a d’énormes conditions de sécurité à respecter. Le chenal est ouvert aux bateaux et autres engins, donc il est très dangereux de s’aventurer seul à la nage aux Evens. Mais, l’année prochaine, nous allons augmenter le nombre de participants ».

Soyez le(la) premier(e) à laisser un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*