David Samzun : une gestion de la crise au plus près du terrain

David Samzun, maire de Saint-Nazaire et président de la Carène, fait un point sur la gestion de la crise du Covid-19 à Saint-Nazaire et sur le territoire de la Carène

David Samzun, maire de Saint-Nazaire et président de la Carène, fait un point sur la gestion de la crise du Covid-19 à Saint-Nazaire et sur le territoire de la Carène : « Nous avions dès le 15 – 16 mars mis une organisation en place à travers l’animation d’une cellule de gestion de crise constituée d’élus, et de l’ensemble des directeurs généraux, pour répondre aux services régaliens d’une ville, notamment sur l’organisation de l’urbanisme, de l’État civil, de la garde des enfants ou du ramassage des déchets… » David Samzun continue d’aller à la mairie presque chaque jour pour signer quelques parapheurs « parce que la vie économique doit continuer, je pense au permis de construire et aux différents arrêtés, mais je passe surtout un temps fou au téléphone, la batterie ne suffit pas ! »

Une situation sanitaire plutôt bonne

Sur la situation sanitaire, « la situation dans le bassin de vie est plutôt bonne, au moment où nous nous parlons, et je mets tous les guillemets, l’hôpital n’est pas en tension, il y a des hommes et des femmes au combat, mais il s’avère que nous ne sommes pas en phase de pic et nous sommes plutôt prêts à attendre une pression supplémentaire. Pour le moment, on est plutôt une exception, et c’est tant mieux. Pour que cela dure, il faut respecter le confinement, les gestes barrières… »

Le plus de protections possible

Sur la question de la précarité, David Samzun a rassemblé l’ensemble du tissu associatif : « Nous essayons d’amener le plus de protections possible » et, dans une agglomération comme la nôtre, « nous devons préparer la sortie de la crise parce que notre industrie, notre appareil productif et notre économie seront touchés. Je suis content d’avoir obtenu du préfet la réouverture des halles de Saint-Nazaire pour soutenir notre filière d’artisans, de commerçants et de producteurs, et aussi amener des produits de qualité ». Le maire souhaite avoir une pensée particulière aussi « pour les artisans et les commerçants, qui ont des stocks à payer, et dont la situation était déjà bien compliquée ». Il rappelle que Saint-Nazaire a favorisé le développement des boutiques virtuelles depuis plusieurs années, avec les commerçants locaux, et David Samzun observe que cette offre va se déployer à l’échelon du département.

Une situation économique compliquée

Cependant, « la situation va être compliquée, Airbus annonce une baisse de production de 30 % sur les A320, il y aura des conséquences de chômage partiel, la ville a une responsabilité, comme l’agglomération, pour aussi ordonner un plan de relance. Bien évidemment, je veux continuer à investir pour soutenir l’ensemble des entreprises du coin en étant un donneur d’ordre avec une puissance de carnet de commandes important pour tenir ce modèle économique ». Il évoque également les mesures prises pour aider les commerçants, artisans, et petites entreprises du territoire, en synergie avec Yves Métaireau et Jean-Michel Brard.

Pas de polémique.

Sur le plan politique, David Samzun ne souhaite pas polémiquer : « Le moment est un moment de solidarité, mais pas de polémique, les élus locaux, peu importe leur couleur politique, doivent tirer dans le même sens, protéger nos populations en termes de santé, amortir la crise le plus possible, et préparer la relance économique. Tout le monde doit prendre sa responsabilité, les élus, mais aussi l’État et les banques. Les banques devront aussi amener cette solidarité. En campagne électorale, j’ai vu beaucoup de gens ouvrir des commerces, innover et prendre des risques. Je pense à ces hommes et ces femmes qui sont en plein lancement et qui rencontrent des difficultés qui risquent de les amener au tapis. Je pense aussi à tous ces artisans et commerçants qui ne peuvent plus commercer et qui vont rencontrer des difficultés de trésorerie. Voilà pourquoi j’ai pris beaucoup de décisions d’exonération de taxes, je pense à l’eau potable, l’assainissement ou les taxes publicitaires, et en même temps nous allons abonder de façon importante le fonds régional du plan de relance et il faudra, les uns et les autres, au-delà de nos colorations politiques, travailler ensemble, je me satisfais de travailler sur tous ces sujets avec Cap Atlantique notamment, parce que nous avons une responsabilité de relance. Il est clair que ce n’est pas Yves Métaireau, ou Jean-Michel Brard à Pornic, qui va commander des A320 ou des paquebots demain matin, mais nous menons une bataille pour aider ce tissu économique d’artisans et de commerçants. Nous menons encore une bataille avec le préfet pour soutenir nos filières, je pense aux ostréiculteurs et aux producteurs du coin, et pour ma part je serais prêt à ouvrir les commerces le dimanche pour faire la fête du centre-ville… » Enfin, il souhaite aussi que nos modes de consommation évoluent : « Cette crise sera peut-être salutaire sur la recherche de qualité et des circuits courts ».

Ecoutez l’entretien avec David Samzun, maire de Saint-Nazaire, lundi 13 avril sur Kernews

 


Intérieurs Ster

Particuliers, professionnels, passionnés de design… aux portes de Guérande, non loin de la Baule, découvrez INTÉRIEURS STER, votre magasin de meubles d’ambiance avec ses 1000m² d’exposition et un espace Stressless de 250m², entièrement dédié au confort norvégien. Vous y trouverez une multitude d’idées et coups de coeur pour aménager votre salon, salle à manger, chambre… ou tout simplement des objets de décoration pour parfaire votre univers. 9 rue de la Briquerie – 44350 Guérande – 02 51 76 98 51

Découvrez Intérieurs Ster


Soyez le(la) premier(e) à laisser un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*