Des entrepreneurs veulent lancer une « class action » à la française pour attaquer l’État !

Il y a eu des plaintes contre l’État pour des questions sanitaires, il pourrait bien y avoir maintenant des plaintes pour des questions économiques. Le président de la République a décidé de mettre la France en confinement et d’interrompre, du jour au lendemain, la quasi-totalité de l’activité économique, maintenant l’État doit payer ! C’est en partant de ce constat que les entrepreneurs viennent de lancer l’association Sauve ton entreprise, dont l’objectif sera notamment de faire appel aux meilleurs avocats pour attaquer l’État à travers une « class action » à la française. En effet, des entrepreneurs témoignent que les aides promises n’ont pas été au rendez-vous puisque de nombreuses banques ont refusé le fameux Prêt garanti par l’État, notamment à des entreprises en difficultés, et les témoignages ont été nombreux au cours de ces dernières semaines.

Yves Pellan, restaurateur à Rennes et à La Baule, et fondateur de Sauve ton entreprise explique que « le Président de la République a décrété un confinement général et par là même, la fermeture totale ou partielle de nombreuses entreprises et activités économiques. Aucun secteur n’est épargné. Afin de remédier au manque à gagner de ces entrepreneurs, l’État a mis en place certaines aides. Outre qu’il faille rentrer dans des critères très restreints pour bénéficier de ces aides, elles sont de plus totalement incomplètes. Plusieurs dirigeants et indépendants se sont dès lors réunis pour créer l’association Sauve ton entreprise, afin de porter la parole des dirigeants au travers de diverses actions. »

L’association veut porter la voix des entrepreneurs en demandant « l’annulation et non le report des charges, le remboursement des PGE car s’endetter sur plusieurs années pour simplement sauver son entreprise n’est pas une solution pérenne et engendrera une incapacité future à investir. Les assurances dirigeant d’entreprise doivent supporter une indemnité « respectable » de perte d’exploitation. Le remboursement des compléments de salaires pris en charge par les entreprises en arrêt. L’état doit mettre en place un mécanisme approprié pour supporter l’annulation des loyers, quelle que soit la taille de l’entreprise. Militer pour reprendre le débat avec l’ensemble des partenaires sociaux sur l’amendement de la durée du travail, la révision à la baisse des charges sociales, et préparer la réindustrialisation en France… »

Notons que l’association a déjà reçu le soutien de plusieurs parlementaires nationaux, dont Sylvie Robert, sénatrice PS et Françoise Gatel, sénatrice UDI.

Lien vers le site de l’association Sauve ton entreprise


UniCentre : créateur de bonheur

Céline, votre conseillère UniCentre formée à la relation d’aide et d’écoute, vous permettra de rencontrer des gens formidables comme vous qui souhaitez construire une union stable et durable. Ensemble, mais librement, vous bénéficierez de l’expérience et de sa compétence professionnelle, elle sera le trait d’union pour vous faire rencontrer la personne exceptionnelle que vous recherchez.

UniCentre  au 02 40 26 60 98. Lien vers le site d’UniCentre.


 

5 commentaires sur Des entrepreneurs veulent lancer une « class action » à la française pour attaquer l’État !

  1. Deja l inégalité pour les commerces de st nazaire ….le maire a décider d annuler tout les loyers pour les commerçants qui sont locataires sois de la silence ou de la sonadeve etc….
    Pour ceux du prive rien …..

  2. Un grand bonjour à Yves Pellan de la part de Fabrice et Agnes (Auvergnats de LacChaise Dieu).
    Beaucoup de reconnaissance pour votre éclairage sur la situation et votre action de meneur de jeu.
    Nous voulons adhérer.

  3. Faites. Moi petite éleveuse canin de chiens patous de lignees de champions, je souffrais dejà du trafic illegal de pseudos-patous sans pedigree nés en bergeries par milliers par an en France que personne ne peut controler. Ils sont repertoriés avec un Siren mais pas un Siren d’éleveur canin. C’est pas normal cette conccurence deloyale quand on nous impose à nous vrais éleveurs canins déclarés des normes et des règles à respecter. J’ai 3 chiots patous de 7 mois qui me restent sur les bras. Pourtant, je ne produis qu’une portee par an. Je n’entre pas dans les cases pour les aides. J’etais au RSA avec une prime d’activité de 50 euros qui deduit d’autant mon RSA . Et j’y reste mais mes chiots restent là aussi et sont trop grands pour d’eventuels clients. Bref les petits entrepreneurs ne rentrent pas dans les cases. Je tiens à dire que je suis handicapee depuis 20 ans , seule et isolee, que je peux de moins en moins travailler, que j’ai 57 ans et que je cotise pas à la retraite. Je suis usee, vais-je finir euthanasiée ?

  4. Vu les charges qui pèsent sur l entreprise
    Françaises le match avec les entreprise européennes
    Semblerait perdu d avance tellement c est déloyal
    D ‘engager une concurrence avec le boulet
    France charges taxes réglementations castratrices etc
    Même ce PGE étalé sur 5 ans équivaut à payer une charge de plus non amortissable
    Car ce qui manque aujourd’hui manquera
    In finé … les politiques doivent perdre cette mauvaise habitude « à taper » sur l entreprise à tous propos
    Pour plaire à électorat oisif et suffisant
    Qui pour le coup se permet le choix de consommer ce qui viens hors Exagonne sans vergogne aucune
    Oui il est temps de lever la tête et orienter l économie autrement … produire mieux en France .. et montrer avec fierté le label France «  sans être sur le qui vive .. tout un programme …

  5. Vu les charges qui pèsent sur l entreprise
    Françaises le match avec les entreprise européennes
    Semblerait perdu d avance tellement c est déloyal
    D ‘engager une concurrence avec le boulet
    France charges taxes réglementations castratrices etc
    Même ce PGE étalé sur 5 ans équivaut à payer une charge de plus non amortissable
    Car ce qui manque aujourd’hui manquera
    In finé … les politiques doivent perdre cette mauvaise habitude « à taper » sur l entreprise à tous propos
    Pour plaire à électorat oisif et suffisant
    Qui pour le coup se permet le choix de consommer ce qui viens hors Exagonne sans vergogne aucune
    Oui il est temps de lever la tête et orienter l économie autrement … produire mieux en France .. et montrer avec fierté le label France «  sans être sur le qui vive .. tout un programme …

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*