La Baule : l’alerte de la police sur les vols à la fausse qualité

Ce n’est pas la première fois que le commissariat de police de La Baule émet auprès des habitants des mises en garde sur les vols à la fausse qualité. Depuis le début du mois de novembre, les policiers constatent une recrudescence de ces infractions : « Nous sommes destinataires de plaintes et de signalements pris par main courante de vols à la fausse qualité commis sur la circonscription de La Baule. C’est une usurpation d’identité qui se multiplie d’année en année, avec des individus qui se font passer pour des professionnels : comme pour des agents des Eaux, des postiers, des banquiers, des plombiers… Il s’agit parfois même de faux policiers. Ces escrocs abusent de la crédulité des habitants pour s’introduire chez eux, puis voler des objets de valeur ou des liquidités. Il arrive même que certains obtiennent simplement par téléphone des coordonnées bancaires » explique Philippe Kerzulec, commandant divisionnaire au commissariat de La Baule, qui rappelle quelques règles de bon sens : « Pour se protéger de ces infractions, si une personne inconnue se présente, il faut d’abord utiliser l’entrebâilleur ou le judas et exiger une carte professionnelle. Si vous êtes avisé du passage d’une personne, il faut penser à regarder s’il y a un avis de passage dans le hall de l’immeuble et il faut vérifier l’information auprès de l’organisme d’origine, mais aussi auprès du syndic ou des voisins. Il faut également penser à téléphoner à l’organisme concerné lorsque vous avez une facture ou un avis d’échéance en votre possession. Peu importe la profession de la personne, vous ne devez pas la laisser rentrer si vous n’avez pas procédé aux vérifications nécessaires. Certains habitants divulguent leurs références bancaires, il ne faut surtout pas le faire ! J’invite les gens qui ont le moindre doute à composer le 17, ou à téléphoner au commissariat directement, et nous enverrons une patrouille ». Le commandant Kerzulec souligne qu’il faut aussi faire attention aux fausses cartes : « Une carte de policier peut être imprimée avec une bonne imprimante. On croit que c’est une vraie, alors que c’est une fausse… Donc, il vaut mieux téléphoner au 17 ». Le message est clair, surtout à l’attention des plus vulnérables : il ne faut pas hésiter à contacter le 17 et ne pas sous-estimer le fait que les voleurs font preuve de plus en plus de créativité dans les scénarios qu’ils élaborent. Ainsi, il arrive même qu’un faux policier sonne chez quelqu’un avec le faux agent des Eaux qui était déjà passé cinq minutes plus tôt, en disant : « On a interpellé ce voyou qui prétendait être un agent des Eaux… Avez-vous des objets de valeur qu’il aurait pu vous dérober ? » Évidemment, l’intéressé se sent en confiance et il va donc s’empresser de vérifier ses cachettes devant les deux individus, en étant convaincu que l’un d’entre eux est un policier. En distrayant la victime, les deux escrocs peuvent ainsi s’emparer d’objets de valeur…

Soyez le(la) premier(e) à laisser un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*